Retrouvez l’actu de la marque ainsi que les conseils de nos équipes

Les morilles, ces ancestrales petites pépites…

mardi 27 août 2013, par Magda

En latin, la morille est apparentée à « maure », en raison de sa couleur sombre. Ce champignon serait le plus ancien héritage de notre alimentation : elle aurait fait son apparition dès le Vème siècle avant notre ère, sous la plume d’Hippocrate, qui détaillait à l’époque ses vertus en cuisine comme en médecine.

Elle restera par la suite un mets très recherché par-delà les époques et les continents. Cueillie de février à mai, elle se décline en plusieurs formes et couleurs : blonde, avec son chapeau en forme d’éponge ronde, brune, aux alvéoles ciselées et coniques, ou encore costée, vulgaire ou morillon. On la trouve sous les frênes, en lisières de bois, sur les terrains frais, les vergers ou encore les lieux récemment brûlés. Mais faites bien attention : crue, la morille est toxique. Il vous faudra la cuisiner ou la faire sécher pour la déguster.

Souvent, on recommande l’utilisation de morilles surgelées, car cela permet d’éviter les risques de toxicité, tout en bénéficiant des qualités du champignon ! De consistance souple et ferme, dégageant des notes très particulières, elle saura particulièrement se mettre en valeur dans les préparations à base de crème. Avec son parfum délicat et sa texture douce et soyeuse, la morille s’accordera en outre parfaitement avec des chairs souples et savoureuses. Et vous, comment préférez-vous vos morilles ? J’attends vos astuces avec impatience !Magda.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE
PARTAGEZ LE

Commentaires récents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − un =